Archives

Archive pour mars 2010

Aero Journal – Le Republic P-47 Thunderbolt

Journal Hors-Série
Histoire de la guerre aérienne

P-47_magazine Les machines

Les unités

Les hommes

Le Republic P-47 Thunderbolt

Conçu comme chasseur d’escorte à long rayon d’action, le Republic P-47 Thunderbolt s’est fait voler la vedette par le P-51 Mustang. Sa carrière se serait probablement arrêtée au milieu de l’année 1944 si sa robustesse légendaire, son puissant armement intégré et sa capacité d’emport de charges externes aussi diverses que variées ne lui avaient pas ouvert une autre voie dans laquelle il brillera plus que nul autre. On peut dire aujourd’hui que le P-47 fut sans contestation possible le meilleur chasseur-bombardier de la Seconde Guerre mondiale.

L’US Army Air Force crédite officiellement le P-47 de 545 000 sorties, en près de 2 millions d’heures de vol, et de 3 752 avions ennemis détruits en vol et 3 325 autres au sol. Son taux de pertes est l’un des plus faibles des monomoteurs américains – 0,7% – en grande partie grâce à sa solide constitution et sa grande fiabilité. Un bilan très impressionnant pou un appareil qui fut, somme toute, un avion de chasse assez moyen.

Aéroljournal Hors-série n° 5 Mars – Avril 2010

Extract of the declaration of July 29th 1960

On the Air Force secretary of State recommendation

The Secretary of State for Defence

Mentions

To the Air Force order

The 57th Fighter Group of US Air Force


The Elite Fighter Group took part in the Mediterranean campaign from El Alemein to Prussia of Brenner.  With its high generosity of spirit and its proven air battle science, it effectively helped the French expeditionary corps during the Italian and French campaigns.

During the course of a brilliant air battle it executed the famous slaughter of Cap Bon on April 16th 1943 when an important armada of German transport aircraft was stopped and scattered after having lost 72 planes in the Bay of Tunis.

Moreover on April 14th 1944, its combined effort with French troops made possible the storming of Rome, thanks to the stopping and the destruction on the front of Florence Arezzo, of the division “Herman Goering” who was rushing to strengthen the German garrison of Rome.

This fighting unit took part in the training of the Squadron Lafayette Groups 2/5 and 2/3.

From 1943 to 1945 the 57th Fighter Group carried out 35 000 war missions, during 32 months of continuous fight and has to its credit the destruction or the damaging in flight of 336 hostile planes.

This mention includes the granting of the Military Cross 1939-1945 with decorations.

Translated by Marie Jeanne Pugliesi

palme45

Projet Alto-Casinca

CARNET DE BORD – Projet Alto-Casinca

Depuis plusieurs années, j’avais envie de faire un projet sur le site d’Alto en voyant une plaque se trouvant dans le hall du collège, relatant un fait historique.
C’est en mai 2007 que je me décide de réaliser quelque chose autour de cette plaque pour l’année scolaire suivante (2007-2008). Septembre 2007, je propose à la classe de 3ème A (unique troisième cette année) ce travail de recherche avec pour unique information la plaque commémorative qui se trouve dans le hall. Je m’aperçois assez rapidement que ce témoin qui relate une page importante de la Corse, de l’Europe, du Monde est méconnu par les élèves du collège. Il est d’autant plus important que la seconde guerre mondiale figure au programme d’histoire des classes de troisième.

Le coup d’envoi est lancé autour de ce morceau de marbre avec les inscriptions : « ALTO 1944, en hommage aux aviateurs qui ont combattu pour notre liberté » également « 57th fighting group US – « First in the blue » et la IVème escadre de chasse FR ».

Ces indications ont été le fil conducteur du projet en attendant d’avoir d’autres éléments pour démarrer de façon efficace. Il a fallu attendre la réunion parents/professeurs du mois de novembre 2007 pour déclencher la machine. En effet, c’est en discutant avec Monsieur Julien, père de Maxime, élève de la classe de troisième A, que j’ai obtenu des renseignements importants notamment le nom d’un homme qu’il avait côtoyé quelques années auparavant. Cet homme se nomme Jean Santoni, retraité, habitant Paris mais sur Folelli durant tout le mois de décembre ; c’est par lui que j’ai pu avoir des documents sur Alto dont la plupart étaient rédigés en américain. C’est là que spontanément Michèle Battesti, secrétaire au collège, s’est proposée de m’aider pour la traduction.
En plus de documents sur support papier, j’ai pu travailler à l’aide d’un dévédérom sur le film de Daniel Costelle et Isabelle Clarke « L’Escadrille du Souvenir  » SUR LA PISTE D’ALTO  » » réalisé en partie dans le secteur de Folelli.

La machine est alors bien huilée, et tournera à plein régime après avoir rencontré dès janvier 2008, Jean-Michel Casanova, agent d’escale à l’aéroport de Bastia-Poretta, Dominique Taddei, auteur du livre « USS Corsica » puis Jean Marie Pietrucci, président de l’association « Militaria véhicules 2B ».
Le jour « J » est fixé le vendredi 23 mai 2008 où la présence d’anciens aviateurs américains est annoncée. Dans le camp français, des problèmes de santé laissent présager la non participation des vétérans. A cela s’ajoute la participation d’associations divers dont « A Bandera », « USS Corsica », les anciens combattants et anciens résistants, ainsi que l’ANACR qui propose une exposition « contre l’oubli ».

P-47 64th FS « Black Scorpions »

P-47_scorpions3

©Alto-Squadron